ALLIER PAYSAGE : PISCINE ET AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR

Métier

Aménagement extérieur
Piscines
Cours
Terrasses

ALLIER PAYSAGE & PISCINE

2 rue de la bascule  25170 CHAUCENNE
Tél. : 03 81 87 52 98
Tél. : 06 20 55 71 18
[email protected]
www.allier-paysage.fr

Catégories

Loïc Allier et ses trois collaborateurs installent et aménagent votre piscine suivant un procédé particulier. Explications…

Présentation par Loïc Allier.

« Loïc, pouvez-vous nous décrire votre parcours professionnel ? »

Loïc : « J’ai passé un B.T.S. en aménagement paysager en 1998. Pendant ma formation, j’ai été quatre ans en apprentissage chez un paysagiste (Beaulieu), chez qui j’ai travaillé un an comme salarié. Ensuite, j’ai travaillé pour des pisciniers. C’est déjà quelque chose que je voulais faire très jeune, puisque c’est moi qui ai construit la piscine de mes parents à l’âge de seize ans. En 2001, une opportunité s’est présentée à moi quand un piscinier m’a proposé de travailler en sous-traitance pour lui. Je me suis installé à mon compte et c’est vrai que j’ai eu du travail très rapidement.

Ensuite, j’ai eu un apprenti que j’ai fini par embaucher. J’installais les piscines que le piscinier vendait et bien souvent j’intervenais sur l’aménagement extérieur (terrasses, cours…). Progressivement, j’ai eu de plus en plus de demandes en direct et je ne pouvais plus assurer correctement ma mission de soustraitance. Donc, en 2007, j’ai cherché une marque de piscine qui proposait un concept fiable et pratique. »

« Vous pouvez nous expliquer ce concept de piscine ? »

Loïc : « Pour faire simple, c’est un procédé d’installation par pose de panneaux de coffrage modulaire que nous venons remplir de béton armé. Nous avons plusieurs hauteurs disponibles, par exemple, pour faire une piscine à fond plat d’un mètre cinquante, plutôt que d’empiler sept rangs d’agglos tous les cinquante centimètres, nous venons poser un panneau complet qui fait un mètre cinquante pour la hauteur sur deux mètres de longueur et vingt-sept centimètres de largeur. Les panneaux sont posés et calés de niveau, nous répétons l’opération, nous les attachons ensemble les uns au bout des autres.

Ensuite, nous coulons l’ensemble fond et mur en béton armé. Nous sommes sur une structure cent pour cent béton armé, cela n’a rien à voir avec la méthode traditionnelle en agglos de coffrage. Ce procédé présente l’avantage de ne pas avoir besoin de jambes de force (moins de terrassement), il est complètement autoportant. Un autre avantage de cette méthode est l’obtention de murs absolument droits et complètement lisses. C’est un système breveté qui respecte les avis techniques de la construction. »

« Ce procédé de construction de piscine présente d’autres avantages ? »

Loïc : Certainement, l’intérêt premier c’est la finition, ensuite c’est sa rapidité d’exécution. Pour vous donner une idée, il suffit d’un jour et demi pour monter la structure d’une piscine de huit mètres sur quatre (sans compter le terrassement). Pour être plus précis : le lundi, on fait un trou ; le mardi on va monter notre kit modulaire – ferraillé pour constituer la structure – ; et le mercredi, dernière étape, on coule notre béton.

Comme pour tout ouvrage en béton, on laisse sécher, on remblaie, on pose nos margelles et le liner, quelques finitions, et c’est achevé. C’est vrai qu’un bon maçon va monter ses murs rapidement, mais il faut ensuite caler les steamers et les spots alors que notre procédé intègre tout directement dans les panneaux suivant la demande du client. »

« Y a-t-il un intérêt économique ? »

Loïc : « Oui, quand même, étant donné que nous gagnons en temps d’exécution. Je dis quand même parce qu’il faut malgré tout ajouter le coût du kit de coffrage. Mais on réalise toutefois une économie à la sortie pour le client. Et on gagne en qualité, nettement supérieure en finition. »

« Vous avez assuré des garanties spécifiques ? »

Loïc : « En effet, très peu de gens le savent, mais notre profession nécessite d’avoir une garantie décennale piscine.Construire une piscine ne s’improvise pas, c’est pour ça que de travailler avec des structures modulaires apporte des garanties supplémentaires, nous ne sommes pas sur du prototype. »

« Pour ce qui est des équipements de la piscine, préconisez-vous le matériel ? Et que proposez-vous pour le traitement de l’eau ? »

Loïc : « Pour tous les équipements de fonctionnement de la piscine, je travaille avec une marque américaine (Hayward) qui offre des garanties bien plus longues que les produits équivalents. Cette marque bénéficie d’une très bonne réputation et d’une longue expérience dans le domaine.

Je propose tous les types de traitement de l’eau (chlore, électrolyse, brome…). En règle générale, je conseille la solution la plus simple, pour les personnes qui sont plus sensibles de la peau ou des yeux, on choisira plutôt l’électrolyse (eau salée), sinon, aujourd’hui, les chlores sont très performants et ont bien évolué avec des systèmes automatiques de dosage, ce qui évite tous les problèmes d’odeur. Mais, en règle générale, je n’impose rien, même en ce qui concerne la filtration ce peut être un système de filtre à sable, à cartouche, à diatomées. »

« Quelles sont les dernières innovations techniques dans l’univers de la piscine ? »

Loïc : « La grande tendance actuelle réside dans les dimensions des piscines. Avec les procédés modulaires, la piscine a tendance à se démocratiser, elles deviennent plus petites, mais pour un plus grand nombre. Il nous arrive de construire dans les anciennes piscines pour des raisons économiques. Il y a toujours des innovations dans les équipements, ce que l’on peut souligner c’est l’évolution des pompes à chaleur qui permettent de chauffer sa piscine à moindre coût. Tous ces matériels ont tendance à se compacter, ce qui rend leur installation plus pratique. Les pompes aujourd’hui sont peu énergivores. »

« Pouvez-vous nous parler de l’aménagement extérieur ? »

Loïc : « Il faut définir ce que nous appelons aménagement extérieur. Dans la majorité des cas, c’est la pose de terrasse, qu’elle soit autour d’une piscine ou de la maison, c’est le même principe. Pour le choix des matériaux, nous allons trouver deux grandes catégories, le bois ou la dalle. Chaque catégorie de matériaux propose ses variantes, pour les dalles vous allez trouver les dalles en béton ou en pierre naturelle, et pour le bois il existe les bois résineux, les bois exotiques et les bois composites. La grande tendance actuellement c’est la dalle en grès cérame qui propose toute une palette de couleurs de finition.

Certains grès cérames imitent à la perfection le bois jusque dans ses textures. C’est le seul revêtement de terrasse lavable avec un jet d’eau haute pression. Pour les dalles en pierre naturelle, nous passons directement par un fabricant, ce qui nous permet de proposer de très belles choses à des prix très abordables. »

« Quel est le matériau que vous préconiseriez ? »

Loïc : « Comme on vend et on pose mieux ce que l’on aime soi-même, j’ai une préférence pour les matériaux naturels et plus particulièrement les pavés ou dalles en pierre (granit, ardoise, grès, basalte…). »

« Quel est l’atout de Allier Paysage ? »

Loïc : « Dans neuf cas sur dix, nous sommes les seuls intervenants sur le chantier. Nous faisons nos terrassements, nous montons nos piscines, installons le liner, posons la terrasse, plantons la pelouse, replantons la haie que nous avions retirée pour passer notre pelleteuse. C’est du confort pour nos clients, il y a un devis au départ, une seule facture à l’arrivée. Cela évite les délais à rallonge et le report de responsabilité. »

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter