BOLE & FILS, JEAN-LUC BOLE : CHAUFFAGE ET ENERGIES, SANITAIRE

Métier

Chauffage et Sanitaire
Énergies renouvelables

BOLE ET FILS (SARL)

10, rue de Besançon
25610 Arc-et-Senans
Tél. : 03 81 57 45 33

[email protected]
www.bole-energies.fr

Catégories

BOLE & FILS, SPÉCIALISTE DE L’ÉNERGIE RENOUVELABLE.

Jean-Luc Bole et son épouse sont à la tête
de l’entreprise familiale créée en 1967. Spécialistes de la plomberie et du chauffage, ils ont su développer avec leurs quatre ouvriers qualifiés, ce qui est devenu aujourd’hui leur domaine de prédilection : l’énergie renouvelable.

Présentation par Jean-Luc BOLE.

« Jean-Luc, quel a été votre parcours avant d’être à la tête de Bole et Fils ? »

Jean-Luc : « Après un BTS contrôle régulation passé à l’école d’horlogerie de Besançon, j’ai travaillé dix ans en bureau d’études dans l’industrie, principalement sur le site de Solvay à Tavaux. En 1998, mes parents approchant de la retraite, je suis revenu travailler avec eux, afin de reprendre à terme l’entreprise familiale. Un an plus tard, mon épouse qui s’occupe aujourd’hui essentiellement de l’administratif, et moi-même, montions la SARL. Lorsque mes parents sont partis à la retraite en 2001, l’entreprise comptait deux ouvriers. Aujourd’hui, nous avons quatre ouvriers et un apprenti. »

« Quels sont les types de chauffage que vous proposez à l’installation ? »

Jean-Luc : « Nous proposons tout ce qui est traditionnel, c’est-à-dire le fioul, le gaz, le solaire, le bois, et même les granulés. Depuis un an, le bois est en perte de vitesse. Nous proposons également l’installation de pompes à chaleur en aérothermie et en géothermie (P.A.C. sur eau de nappe). Nous intervenons pour les projets en neuf comme en rénovation en géothermie, cela fonctionne très bien. Nous sommes encore très peu à proposer ce type d’installation, c’est un peu plus d’investissements et de formations qu’une installation dite plus classique. C’est une activité qui se développe bien pour nous pour des raisons géographiques. L’axe Arc-et-Senans / Dole, essentiellement autour de la forêt de Chaux, renferme une source de chaleur naturelle avec la présence d’une nappe phréatique intéressante. »

« Financièrement, comment se place la géothermie par rapport à un chauffage traditionnel ?  »

Jean-Luc : « Ce qui va jouer sur le prix en géothermie, c’est la profondeur à laquelle on va trouver l’énergie. À Arc-et-Senans, l’eau chaude est à sept mètres, l’investissement n’est pas très élevé et donc très rentable. Par contre, lorsqu’on va chercher des nappes phréatiques à cinquante mètres, ce n’est plus la même donne. On fait une étude au préalable avec le fabricant et le fournisseur. La partie forage est gérée en direct par le foreur pour des raisons d’assurance. C’est important de s’entourer de foreurs compétents. »

« Bole et Fils, spécialiste des énergies renouvelables. Vous êtes donc qualifié RGE ? »

Jean-Luc : « Bien sûr. Nous sommes qualifiés RGE Qualigaz, Qualisol, Qualipac et Qualibois. Mais je n’ai pas attendu la mention RGE pour présenter des études comparatives d’énergie à mes clients. Même si, administrativement, c’est long et fastidieux, notre objectif est de conseiller et d’apporter une solution globale, pouvant intégrer de l’isolation, des fenêtres, etc. Nous proposons de la ventilation aussi, c’est très important aujourd’hui avec la RT 2012 qui a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs. »

« Pour les projets neufs, vous installez pour des constructeurs ? »

Jean-Luc : « Nous avons démarré le neuf avec un maître d’œuvre (Cyril Pfeiffer) “Avenir Construct’im“ qui recherchait à l’époque un partenariat avec différents installateurs. Depuis nous avons embauché une personne de plus pour cela. Mais aujourd’hui, nous travaillons surtout en direct avec nos clients. J’ai une équipe plus principalement affectée aux projets en neuf et une autre sur la rénovation. Nous intervenons dans une dizaine de maisons neuves dans l’année. »

« Quels matériaux utilisez-vous pour les réseaux de radiateurs, plancher chauffant ?  »

Jean-Luc : « On utilise à 99 % du multicouche. On ne pose quasiment plus de cuivre ou uniquement en apparent en rénovation. On a testé différents fournisseurs, mais aujourd’hui nous avons sélectionné la marque allemande Réhau. »

« Quelles sont les particularités du multicouche Réhau ? »

Jean-Luc : « Tout d’abord, c’est une référence sur le marché. Ils ont une garantie décennale et un agrément pour une utilisation de leurs tuyaux en installation encastrée. C’est un produit qualitatif, plus souple d’utilisation, avec des systèmes de sertissage spécifiques, par glissement. Nous effectuons aujourd’hui notre première maison avec les systèmes d’hydrodistribution Réhau. »

« Justement, quel est le chauffage que vous êtes en train d’installer dans cette maison ? »

Jean-Luc : « C’est une pompe à chaleur air/eau qui nous permet d’avoir un chauffage réversible. Au départ, les propriétaires nous demandaient de la climatisation en plus de leur chauffage gaz. Nous leur avons expliqué que sur une maison en RT, bien orientée, avec du plancher chauffant, cela faisait doublon. C’est pourquoi nous leur avons proposé un plancher chauffant rafraîchissant. En été, la chaleur s’évacue par le sol. Nous allons également leur installer un adoucisseur d’eau ainsi qu’un traitement d’eau dans le chauffage afin de protéger les installations du calcaire. Cela nécessite juste un entretien annuel. »

« Jean-Luc, vous semblez passionné par votre métier ? »

Jean-Luc : « Si on enlève les heures de bureau, oui, en effet. J’aime mener à bien et avec soin nos différents projets. Je travaille en confiance avec mon équipe et l’ambiance est excellente. Nous sommes d’ailleurs tristes de voir partir en retraite, un de nos employés -qui a récemment fêté ses quarante-quatre ans de maison. »

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter