CUISINE ALAIN, CHRISTOPHE ARMINOT : LE MÉTIER DE CUISINISTE

Métier

Cuisines
Cuisinières
Système d’aménagement

CUISINE ALAIN

24 Avenue Carnot
25000 Besançon
Tél. : 03 81 47 40 20

[email protected]
www.cuisines-alain.com

Catégories

La cuisine, le cœur de la maison !

Salarié depuis 1989 à CUISINE ALAIN, voilà deux ans que Christophe ARMINOT a repris les commandes du magasin. Parcours d’un amoureux de la cuisine.

Présentation par Christophe Arminot.

« Christophe, pouvez-vous nous parler de votre chemin professionnel pour devenir cuisiniste ? »

Christophe : « J’ai commencé ma vie professionnelle par un CAP et un BEP en hôtellerie (cuisine et service) en 1984. Ensuite, j’ai passé un brevet professionnel en hôtellerie. J’ai commencé à travailler en passant par une des figures de la gastronomie française contemporaine, Roger Vergé à Mougins (06). Ensuite j’ai servi pendant huit mois au Feu Follet, toujours à Mougins. J’ai continué mes classes en hôtellerie, à l’hôtel Mercure à Besançon, où j’étais ce qu’on nomme “tournant”.

Je faisais tous les postes, bar le matin pour les petits-déjeuners, le midi soit en salle soit en cuisine, l’après-midi je m’occupais du bar, et le soir on recommençait le service en salle ou en cuisine. Avec ce parcours et mon brevet professionnel, j’étais destiné à ouvrir un restaurant. »

« Comment êtes-vous venu à l’aménagement de la cuisine ? »

Christophe : « Je suis passé par une période un peu compliquée sur le plan de la santé. J’ai eu le temps de la réflexion. À vrai dire, le chemin a été évident pour moi, j’ai toujours eu le goût des belles choses, sans pour autant venir d’un milieu favorisé, et mon passage dans le monde de l’hôtellerie m’a ouvert aux autres. Quand vous côtoyez les beaux établissements vous avez nécessairement une sensibilité au “beau”, au sens large du terme. Mon autre passion à cette époque c’était la décoration. première réponse

C’est donc naturellement que je suis entré chez un cuisiniste.
En 1989, j’étais jeune vendeur quand j’ai été repéré (si on peut dire ça) par M. Alain Rognon (Cuisines Alain) et M. Gérard Jeune (Poggenpohl France) à qui je prenais des affaires à la foire- exposition de Besançon. J’ai découvert ce qu’était le luxe dans le monde de la cuisine. »

« Finalement, votre cursus vous donne des atouts intéressants. »

Christophe : « C’est vrai que mes projets de cuisine sont effectivement rationnels pour la simple raison qu’avant de proposer un beau matériau je pense à cuisiner. Je me projette dans la cuisine de mes clients, j’y place le point lavage, le point cuisson, le froid de façon à tout avoir sous la main. Le point de départ d’un projet c’est le fonctionnel. »

« Pouvez-vous nous tracer le processus d’élaboration d’un projet d’aménagement de cuisines ? »

Christophe : « Nous avons deux grands cas de figure. Soit nos clients sont dans un projet neuf, dans ce cas nous travaillerons l’implantation sur plans, ou alors le projet intervient dans le cadre d’une rénovation, dans ce dernier cas je me déplace pour m’imprégner du lieu, voir les aménagements nouveaux possibles et les modifications de cloisons éventuelles. Dans un premier temps, j’essaie de rester indépendant des souhaits des clients pour apporter des idées différentes. Ensuite, je regarde les idées exposées pour pouvoir faire au moins trois offres complètement différentes.

Pour résumer, c’est comme en cuisine, je prends les ingrédients (souhait du client, contrainte technique et avis du professionnel), pour orchestrer les choses afin de les rendre rationnelles. Un projet de cuisine commence toujours par des esquisses de plan au crayon. C’est notre base de discussion. Ensuite, nous reprenons les éléments un à un pour les remettre sur une feuille blanche au propre pour arriver à quelque chose qui ne peut que convenir puisque nous l’avons fait ensemble avec le client. La dernière étape est l’aspect esthétique de la cuisine. »

« Qu’est-ce qui détermine le budget de la cuisine ? »

Christophe : « Plusieurs éléments font le prix de la cuisine à commencer par le choix de la marque. Chez nous, vous allez trouver deux univers différents, avec les cuisines de luxe Poggenpohl, dans un style très contemporain et des lignes très épurées, et quelque chose de plus traditionnel avec les cuisines La Cornue qui proposent toute une gamme de meubles autour de leurs si célèbres cuisinières. C’est un univers très différent qui appelle au partage et à la convivialité. Ensuite pour la même implantation Poggenpohl propose plusieurs niveaux de finition pour les façades, les matériaux et les accessoires.Le choix d’une poignée peut faire changer le prix d’une cuisine.

Le choix du plan de travail et le niveau de gamme de l’électroménager contribuent également au budget final de l’aménagement de sa cuisine. Pour bien comprendre, Poggenpohl propose un configurateur de cuisines sur son site internet ou tous les éléments sont chiffrés (www. poggenpohl.com). »

« Question 06 »

Prénom : première réponse

deuxième réponse.

troisième réponse

quatrième réponse.

cinquième réponse.

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter