CHRISTOPHE CUENOT : CHAUFFAGE, ENERGIES, SANITAIRE, PLOMBERIE

Métier

Chauffage
Plomberie
Sanitaire
Énergies renouvelables

CUENOT CHRISTOPHE

3, chemin des Vignes
25440 CHOUZELOT
Tél. : 03 81 63 81 57
Tél. : 06 07 64 99 97
[email protected]

Catégories

Le bois, l’énergie renouvelable par excellence.

Passionné, humaniste, Christophe Cuenot nous trace son métier de chauffagiste et nous explique l’intérêt majeur de choisir le bois comme production d’énergie.

Présentation par Christophe Cuenot.

« Christophe, comment devient-on chauffagiste bois ? »

Christophe : « Je me suis mis à mon compte à l’âge de trente ans, en 1998, avec le soutien de ma femme. Les deux premières années, j’ai pris tout ce qui se présentait à moi, mais j’avais déjà une idée fixe. Je voulais être un installateur spécialisé dans le chauffage au bois (bois bûche, granulés, bois déchiqueté…) Je me suis cultivé dans ce domaine, je suis allé voir de grosses installations de chaufferie en Autriche. En 2000, j’ai fait un petit salon de l’artisanat à Quingey qui s’appelait “Le Savoir-Faire” en présentant une chaudière à granulés dont je connaissais très bien le fonctionnement sans jamais en avoir installé. J’ai eu sept commandes de clients qui m’ont fait confiance.

Mon expérience avec les chaudières à bois à commencer comme ça. C’est véritablement une production d’énergie renouvelable, écologique et économique. Chacun peut se chauffer avec sa propre production de bois ou avec l’affouage encore répandu dans nos régions. Cela en fait une énergie autonome. Il faut dire que les chocs pétroliers de ces dernières années m’ont un peu aidé. Le prix du fioul domestique a quasiment triplé depuis vingt ans. J’ai eu la chance également de trouver des grossistes qui ont cru à ces solutions.

(L’affouage est la possibilité donnée par le Code forestier à un conseil municipal, pour que celui-ci réserve une partie des bois de la forêt communale pour l’usage domestique des habitants.)

« Nos grossistes ne sont pas là que pour nous vendre des boulons… »

« Vous passez nécessairement par un grossiste pour vendre une chaudière à bois ? »

Christophe : « J’ai la possibilité d’acheter en direct chez le fabricant FROLING pour les chaudières à bois, mais je ne le ferai jamais. Pour moi c’est essentiel de passer par mon grossiste VF CONFORT. Ils ne sont pas là que pour nous vendre des boulons. Ce sont de vrais partenaires, des commerciaux et des conseillers de proximité avec le stock nécessaire de pièces détachées. Mais c’est aussi pour nous, petite entreprise, une avance de trésorerie. Sans eux, il me serait impossible d’avoir les sept chaudières pour mes futurs chantiers stockés dans mon garage. J’ai besoin d’eux comme ils ont besoin de moi, c’est une véritable relation humaine.

Dans notre société de plus en plus individualiste, c’est une valeur que je défends. J’en ai le témoignage tous les jours avec mes clients qui me marquent leur confiance en me donnant les clefs de chez eux à l’année dans le cadre de leurs contrats d’entretien. »

« Chaque installation fait-elle obligatoirement l’objet d’un contrat d’entretien ? »

Christophe : « C’est indispensable ! Les chaudières comme la “P4 FROLING” ont de véritables ordinateurs embarqués. Je ne vois pas le client la nettoyer seul sans aucune explication. De plus, FROLING nous impose l’entretien pour assurer l’extension de garantie de ses appareils à sept ans. Je tiens à suivre les nouvelles installations par conscience professionnelle, mais aussi pour garantir à mes clients une veille technique chaque année. J’ai un tableau Excel et à la date anniversaire je ne manque pas de prendre rendez- vous avec eux. »

« Quelle est votre activité principale ? »

Christophe : « J’installe principalement des systèmes de production d’énergie renouvelable. Essentiellement des chaudières à bois bûche pour leur bon rapport qualité/prix et quelques chaudières à granulés. Il m’arrive d’installer quelques pompes à chaleur, surtout dans le neuf. Sur mon secteur qui est assez rural, j’interviens beaucoup en rénovation. J’effectue bien sûr tous les travaux de plomberie sur les réseaux de chauffage. On pose les radiateurs et on installe beaucoup de motorisation sur planchers chauffants. »

« Expliquez-nous ce qu’est la motorisation de planchers chauffants. »

Christophe : « Le principe est assez simple. Je fais un réseau de plancher chauffant complet sur l’ensemble des pièces à vivre (en rez-de-chaussée généralement), et sur les pièces de nuit j’autorise circuit par circuit individuel sur un thermostat d’ambiance par pièce. Ce qui nous permet d’avoir quinze degrés dans une pièce et vingt degrés dans une autre. Tout ceci grâce à un petit moteur électrique qui vient fermer le départ du plancher chauffant ce qui baisse la température de la pièce. À l’inverse, cela nous autorise à avoir vingt-quatre degrés dans la salle de bains.

Chaque circuit fait entre quatre-vingts et quatre-vingt-dix mètres linéaires ; par exemple, on trouve trois circuits dans une salle à manger, deux dans une cuisine. Chaque circuit est piloté par la chaudière grâce à une seule sonde (sur les pièces ouvertes). Pour les plus petites surfaces (dix à douze mètres carrés), c’est une vanne pilotée par un thermostat dans la pièce qui vient fermer le circuit. »

« Christophe, qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ? »

Christophe : « Je pense que mon moteur dans mon travail et dans la vie en général c’est la relation humaine. Comme je l’ai dit auparavant notre société s’individualise et j’aime à penser qu’il y a encore des personnes qui défendent la valeur “humaine”. J’ai une chance inouïe, de par ma profession, c’est de rencontre des gens en or. Je le dis parce que c’est vrai, mais tous mes clients sont exceptionnels. J’ai leur confiance et ça n’a pas de prix pour moi, sans cela je ne pourrais pas faire ce que je fais. »

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter