DANIEL MÉNÉTRIER VOTRE PAYSAGISTE : AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

Métier

Aménagement extérieur
Entretien

D.MENETRIER
VOTRE PAYSAGISTE

11 rue des Vergers
25330 Silley-Amancey
Tél. : 03 81 61 18 79
Tél. : 06 78 02 56 60
[email protected]
www.paysagiste.eu

Catégories

Votre paysagiste…

« Le paysagiste exécute des travaux d’aménagement paysager conformément à un plan. Il prépare le terrain, l’aménage, y plante des végétaux et installe l’irrigation et l’éclairage. » Daniel MENETRIER nous fait partager la passion pour son métier.

Présentation par Daniel Ménétrier.

« Daniel, pouvez-vous nous raconter votre parcours, et nous expliquer ce qui vous a conduit à ce métier ? »

Daniel : « Je suis un amoureux de la nature et des belles choses depuis toujours, après mon bac général j’ai spontanément cherché une voie professionnelle dans ce secteur. J’ai rencontré alors Philippe Sourdey (paysagiste à Gevresin), qui m’a fait découvrir son activité. Et très rapidement, en quelques jours, j’ai su que c’était ce que je voulais faire. J’ai donc repris une formation, en alternance. J’ai passé un brevet professionnel aménagement paysager de niveau 4 (BP 4), à Châteaufarine en 2006-2007, avant de poursuivre par un BTS à Valdoie (toujours en alternance chez Philippe Sourdey). Je n’étais pas obligé de passer par le brevet professionnel, mais je voulais avoir des bases solides et saines dans ce métier. Tout ce qui est propre à la pratique de paysagiste et des végétaux, je l’ai appris durant mon BP 4. Le BTS, lui, apporte davantage de cours théoriques et s’oriente vers la gestion, la conception. Disons qu’il concerne plutôt tout ce qui est propre au fonctionnement de l’entreprise. C’est ce qui m’intéressait précisément à ce moment-là, car j’avais déjà dans l’idée de reprendre l’entreprise. Après ces quatre ans de formation, Philippe m’a embauché directement, jusqu’à la transmission de son entreprise qu’il avait lui-même créée en 1977. »

« Pouvez-vous nous décrire et nous présenter votre activité de paysagiste ? »

Daniel : « Ce métier englobe vraiment beaucoup de choses. L’objectif dans l’aménagement de jardin par exemple, c’est de rendre l’espace à la fois beau, fonctionnel, et de faire en sorte qu’il s’intègre dans le paysage autour de la maison. En règle générale, tout commence autour de la circulation (les terrasses, les allées…), ça va jusqu’à la mise en valeur par les végétaux, l’éclairage, l’arrosage automatique… Notre champ d’activité est très large. On part des éléments structurants du jardin, jusqu’aux éléments de décoration. Ça va de la conception sur plan, jusqu’à sa réalisation. »

« Quand vous arrivez chez un client, comment se déroulent les choses ? Par quoi commencez-vous ? »

Daniel : « Le point de départ c’est la prise de contact avec le client, pour déterminer ses attentes, ce qu’il recherche. Ça passe, bien sûr, par le conseil si ses projets sont inadaptés, et puis par la proposition d’idées. Souvent les gens nous appellent parce qu’ils veulent aménager leur jardin, mais ils ont besoin d’idées, de propositions originales.
Je les conseille également au niveau des plantations, car les végétaux et les arbres ne se plantent pas n’importe comment. Mais en général dans l’aménagement d’un jardin, la phase de plantation fait partie des dernières étapes, c’est ce qu’on appelle la mise en valeur. Le travail principal consiste avant tout dans l’implantation des différents espaces du jardin : espace terrasse, coin repos, coin détente, point d’eau… Ça passe par une recherche de tracé. On adapte les matériaux en fonction du souhait du client. Par exemple, certains souhaiteront une terrasse en bois quand d’autres préféreront des surfaces minérales plus durables. »

« Que préconisez-vous en terme de matériaux ? »

Daniel : « Je travaille toujours avec le même fournisseur pour tous les produits de pavage et de dallage extérieur, pour des raisons de pérennité et de qualité. Pour les terrasses en bois que l’on fabrique et que l’on pose, je préconise des essences exotiques (ipé, teck…). C’est un peu plus onéreux, mais je ne transige pas avec la qualité. Bien sûr, je m’adapte au budget des clients et il m’arrive de réaliser de très beaux chantiers en mélèze (ou autre), dans tous les cas j’informe les clients de la résistance dans le temps de chacun des matériaux. Depuis quelques années, les terrasses en composite sont arrivées sur le marché. Ce n’est pas quelque chose que je propose, ayant peu de recul pour l’instant, mais certains clients veulent absolument ce matériau. « 

« Quelles sont les demandes les plus fréquentes au sein de votre activité, et comment qualifieriez-vous l’étendue de vos différentes interventions ? »

Daniel : « Un jardin en contour de maison, dans lequel il y a tout à faire, est une grosse réalisation, par exemple. Mais en général, quand les personnes nous appellent c’est pour redéfinir les espaces de vie, principalement les terrasses, les accès aux entrées, les cours… C’est souvent le point de départ, l’aménagement vient se greffer autour. Les clôtures en font partie également. Le plus souvent nous installons des panneaux en treillis soudé ou en grillage pour des raisons économiques et d’entretien. Nous proposons également de la clôture en bois. Nous avons des clients qui cherchent à délimiter des espaces, sans fermer véritablement. Dans ce cas-là je propose plutôt des séparations visuelles composées de végétaux, bacs à fleurs en granit ou autres claustras en bois, j’appellerais plutôt ça des brise-vue. »

« Comment travaillez-vous vos végétaux ? »

Daniel : « Tous les végétaux que nous replantons arrivent des pépinières de Marnay. Dans le principe, si les clients nous demandent de végétaliser chez eux, c’est pour avoir quelque chose de qualité et fait dans les règles de l’art. Il est tentant pour les particuliers de végétaliser eux-mêmes, c’est une activité plaisante, cependant la plantation de végétaux nécessite des connaissances et de l’expérience. Nous travaillons des produits vivants qui demandent un soin très précis. C’est la beauté de notre métier. »

« Quelles sont les différentes étapes d’une réalisation ? »

Daniel : « Après avoir défini le souhait de mes clients, je leur fournis un plan de masse informatique (je travaille avec un logiciel), où sont placés les éléments principaux (circulations, terrasses…), jusqu’aux agréments. Avec toujours un même objectif, qui est d’amener des idées originales au projet de mes clients, pour qu’ils n’aient pas le jardin du voisin. Par rapport au paramètre des couleurs et des saisons, quand on végétalise on s’arrange toujours pour que le jardin soit intéressant, et le plus persistant possible au cours de l’année ; l’hiver reste l’hiver, mais le but est que ça fleurisse au printemps, en été, éventuellement en automne pour certaines plantes dont le feuillage est intéressant. Au niveau des produits autour de la maison, il faut que cela reste cohérent, donc on garde une uniformité. En général c’est deux, voire trois types de produits différents pour un bel ensemble (bois, pierre, végétaux). »

« Quid de l’arrosage et de l’éclairage ? »

Daniel : « Pour ce qui est de l’arrosage et de l’éclairage, tout est enterré, en gaine, et centralisé. Tout se prévoit donc dans la phase de conception (drainage, évacuations, passage de gaines, réseaux électriques…). Et chaque détail figure sur le plan que nous remettons à notre client. »

« Quelles sont les particularités des matériaux extérieurs que vous posez ? »

Daniel : « Les matériaux que nous installons pour l’aménagement en extérieur sont exclusivement des produits préfabriqués en béton. Ces matériaux apportent une esthétique design, mais aussi une extrême durabilité. Nous sommes sur un niveau de gamme élevé avec des produits très techniques et extrêmement résistants aux intempéries, et au gel en particulier. Tous nos produits de dallage sont posés sur un lit de gravillons drainant, lui-même posé sur une structure tout-venant. L’ensemble doit rester souple et perméable, aucun élément n’est collé ou scellé. C’est notre méthode de pose, éprouvée depuis 1977. »

« Y a-t-il des évolutions de produits dans votre activité ? »

Daniel : « Le monde du design s’intéresse beaucoup à l’aménagement extérieur, et tous les ans de nouveaux matériaux ou produits de dallage ou de clôture arrivent sur le marché. J’ai personnellement une tendance à rester sur ce que je maîtrise, par sécurité. Je suis curieux et je regarde comment vieillissent les nouveaux matériaux. À l’inverse, dans le domaine de la décoration extérieure, il y a de très belles choses à explorer, aussi bien du côté des jardinières, des pergolas que du côté des luminaires. »

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter