LUDOVIC VIARD, ÉTANCHÉITÉ À L’EAU, TOIT-TERRASSE, MEMBRANES PVC

LUDOVIC VIARD

12 rue du Général-de-Gaulle
70140 Valay

06 74 82 79 82
03 84 31 53 15

[email protected]

etancheiteviard.com

MÉTIER

– Étanchéité à l’eau

Toits terrasses

Toitures végétalisées

Façades et murs

Murs enterrés

LUDOVIC VIARD

12 rue du Général-de-Gaulle
70140 Valay

06 74 82 79 82
03 84 31 53 15

[email protected]

etancheiteviard.com

MÉTIER

– Étanchéité à l’eau

Toits terrasses

Toitures végétalisées

Façades et murs

Murs enterrés

NOTRE INTERVIEW

Étanchéité à l’eau

De manière à mettre « hors d’eau » les parois exposées à l’eau ou à l’humidité, un étancheur réalise des revêtements d’étanchéité sur des ouvrages de bâtiment tels que des terrasses, toits, balcons, parkings, murs…

Ludovic Viard nous présente son entreprise qualifiée.

Ludovic, comment se porte le marché de l’étanchéité ?

Ludovic : « Nous suivons le marché du bâtiment et de la construction en général. La tendance est plutôt favorable malgré la tempête sanitaire. Comme beaucoup de nos confrères nous subissons un allongement des délais dans l’approvisionnement de nos matières premières telle que la membrane PVC. Et en ce qui nous concerne, nous avons recruté deux compagnons supplémentaires, et sommes dans l’attente d’un nouveau camion. Qui dit développement de l’activité dit aussi agrandissement. Nous construisons une extension de 1000 m2 pour ranger et protéger nos stocks. Je suis plutôt confiant en l’avenir, notre exigence pour le travail bien fait est notre meilleur ambassadeur. »

Ludovic, quel est l’historique de votre entreprise ?

Ludovic : « Je suis fils de charpentier et c’est tout naturellement que j’ai passé mon CAP et BEP de couvreur zingueur. J’ai fait ma formation chez les compagnons du devoir du tour de France à Troyes. Après avoir travaillé quelque temps avec mon père j’ai enrichi mon expérience dans des entreprises plus importantes comme Waltefaugle à Dampierre (70) et Brisard à Mantoche (70). Je réalisais essentiellement des travaux de zinguerie, pose de chéneaux et de bardage. Comme dans toutes les entreprises, des périodes “creuses“ s’installaient et pour combler ces baisses d’activités nous nous sommes intéressés aux techniques d’étanchéité à l’eau. En 2000 j’ai décidé de m’installer à mon compte. Seul à mes débuts j’ai rapidement embauché. Nous sommes trois actuellement dans l’entreprise. »

Depuis quand vous êtes-vous consacré exclusivement à l’étanchéité ?

Ludovic : « Les techniques d’étanchéité ont bien évolué depuis une quinzaine d’années. La membrane d’étanchéité synthétique en PVC est venue concurrencer progressivement les solutions de type asphalte ou produits multicouches bitumés. Cela fait une dizaine d’année que nous avons pris la décision de nous spécialiser dans l’étanchéité, et sa mise en œuvre n’est pas à prendre à la légère. C’est pourquoi il est important de respecter certaines étapes et de prendre quelques précautions. Pour notre part nous avons pris le parti d’utiliser au maximum une membrane d’étanchéité synthétique en PVC d’épaisseur 20/10ème, alors que la majorité du marché utilise du 15/10ème. »

Dans quels cas intervenez-vous pour de l’étanchéité ?

Ludovic : « Nous intervenons en neuf comme en rénovation. Par principe, du moment où l’eau doit rester à l’extérieur, il est nécessaire de mettre en œuvre un système d’étanchéité. Il faut également éviter la stagnation de l’eau, favoriser son évacuation et lutter contre son imprégnation dans les matériaux.

Sans travaux d’étanchéité l’eau pénètre dans la maison et cause des dommages sur sa structure, des dégâts des eaux, des problèmes d’humidité à l’intérieur (moisissures, champignons, parois humides, taches sur les murs et plafonds ou décollement de papier peint, air intérieur vicié). Nous traitons aussi bien les parois verticales comme les murs enterrés de la maison (étanchéité des soubassements), que les parties horizontales quand la pente est insuffisante pour une évacuation naturelle (étanchéité des toitures-terrasses), ce qui représente la plus grande part de notre activité. »

Pouvez-vous expliquer le principe d’une étanchéité de toit-terrasse ?

Ludovic : « Il faut déjà définir ce qu’est un toit-terrasse. Lorsqu’une terrasse recouvre un local, quel qu’il soit, petit ou grand, habitable, isolé, chauffé, qu’il serve de stockage ou de garage, qu’il reste simplement clos et couvert, ventilé naturellement ou non, elle joue le rôle de toiture pour ce local, d’où la dénomination de toiture-terrasse. Suivant l’usage qui est envisagé pour cette terrasse, elle se range nécessairement dans l’une ou l’autre de ces deux catégories : la toiture-terrasse non accessible, ou la toiture-terrasse accessible. Dans les deux cas, nous respectons le principe de la construction : tous locaux fermés doivent être isolés. L’isolation va faire office de rupture de pont thermique, pour éviter la création de condensation à l’intérieur. Ensuite vient la pose de notre membrane d’étanchéité synthétique en PVC de 18/10ème d’épaisseur. Pour réaliser une étanchéité parfaite, nous allons thermo-souder (soudure à chaud à 500°) à leur jonction les laies, les remontées d’étanchéité et les couventines, sans oublier les évacuations de l’eau. »

« Dans le cas d’une toiture-terrasse non accessible, un lit de gravier lavé est posé directement sur la membrane PVC comme leste pour éviter l’arrachement par succion sous l’effet du vent. Nous pouvons également végétaliser le toit à l’aide d’une végétation synthétique ou naturelle, avec 6 à 8 cm de terre, ou en prévoyant une végétalisation composée de plantes ou arbustes avec 30 cm de terre minimum, voire plus en fonction du type de végétation. » 

« Dans le cas ou la toiture-terrasse est accessible nous pouvons poser toutes sortes de revêtements (lames de bois, dalles-ciments, carrelages extérieurs ou dalles de grès cérame), dès lors où la pose se réalise sur plots réglables. La membrane n’est jamais en contact direct avec les plots. Pour la protéger, nous venons poser une feutrine ou une chute de membrane avant la pose du plot. »

Les travaux d’étanchéité nécessitent-ils des garanties spécifiques ?

Ludovic : « Oui en effet, nous sommes contraints de souscrire une assurance décennale étanchéité. C’est une assurance spécifique compte tenu des risques liés à l’eau. C’est justement pour apporter un maximum de garantie qu’en général nous assurons la pose de tout ce qui sera sur notre étanchéité. Nous attachons une grande importance aux précautions de mise en œuvre afin de garantir la qualité de notre travail. En ce qui concerne nos membranes d’étanchéité synthétiques en PVC, notre fabricant Soprema assure même ses produits pendant trente ans, suivant un cahier des charges bien précis. »

LUDOVIC VIARD en bref :

  • Rayon d’action 60 kilomètres

  • Devis réalisés en huit jours

  • Assurance décennale et responsabilité civile

  • Entreprise RGE (reconnu garant de l’environnement)

Vous avez aimé cette interview ? Alors demandez et recevez gratuitement chez vous ou au bureau votre prochaine magazine !