GEOFFROY PEYRAFORT : CHAUFFAGE, ENERGIES, SANITAIRE PLOMBERIE, ENTRETIEN ET DEPANNAGE

Métier

Chauffagiste
Énergies renouvelables
Climatisation
Sanitaire
Salle de bains
Entretien et dépannage

ENTREPRISE PEYRAFORT

Z.A. Croix de Pierre 25580 Étalans
Tél. : 03 81 59 38 51
[email protected]
www.entreprise-peyrafort.fr

Catégories

Chaud en hiver, froid en été.

Afin d’affronter sereinement les étés chauds et humides ou tout simplement les périodes de chaleur, baisser la température intérieure de son logement est prioritaire. Geoffroy PEYRAFORT nous guide sur son métier de chauffagiste et expert en climatisation.

Présentation par Geoffroy Peyrafort.

« Geoffroy, quel a été votre cursus ? »

Geoffroy : « Après un rapide passage dans une filière économique, je me suis orienté vers un bac technologique avec une spécialité génie énergétique (STI9) à Héricourt. À l’issue de ce bac, j’ai continué par un BTS à Dijon avec une spécialité en froid et climatisation, qui est maintenant mon domaine de prédilection. Tout de suite après je suis rentré chez VF Confort comme technicien après-vente, mise en route, dépannage téléphonique (hotline), information client et technique avant vente en soutien aux commerciaux en cas de besoin. J’ai fait ça pendant huit ans et je peux dire que j’ai acquis de sérieuses compétences, notamment avec les produits de la marque Hitachi. Aujourd’hui, je travaille toujours avec VF Confort et ce n’est pas uniquement pour des questions de marques. VF Confort est un vrai partenaire qui sait répondre aux questions techniques comme d’approvisionnement. C’est une vraie relation humaine. Nous avons un métier très technique, et souvent nous sommes amenés à gérer des problèmes, c’est en ça que la philosophie de VF Confort nous apporte la sérénité, nous avons toujours un interlocuteur avec une solution. »

Geoffroy : « J’ai eu envie d’aborder le métier sur le terrain avec comme projet la reprise de l’entreprise de mon père (Gilles). J’avais les compétences techniques et il me fallait l’expérience pratique. Il y a huit ans, nous étions tous les deux, et aujourd’hui, au fil de rencontres fortuites, nous sommes passés à une équipe de cinq personnes, plus un jeune en formation. C’est dans mon état d’esprit de travailler en équipe. Nous avons tous des spécialités différentes, ce qui nous permet d’élargir nos champs d’interventions. J’ai de la chance d’avoir pu réunir une palette de personnalités originales et différentes. Avec un jeune de vingt-trois ans, curieux, qui monte chaque jour en compétences, et un professionnel qualifié de cinquante-cinq ans, nous avons trouvé un bon équilibre d’expérience. Chacun est autonome pour répondre aux contraintes de planning des dépannages et des entretiens de chaufferie. »

« Quelles ont été vos motivations pour rejoindre l’entreprise familiale ? »

« Quels sont les types de production d’énergie que vous installez ? »

Geoffroy : « La force de notre structure d’entreprise c’est notre pluridisciplinarité de compétences, nous n’avons jamais qu’une seule solution à proposer à nos clients. Nous installons toutes les énergies. En toute objectivité et après une étude thermique et typologique de l’habitat, nous préconisons les solutions les mieux dimensionnées, les plus économiques dans le temps (notion de rentabilité) et les plus faciles d’entretien. Bien évidemment notre localisation géographique en milieu rural nous amène à installer et entretenir plus de systèmes de production de chauffage au fioul et au bois qu’au gaz naturel. Je suis un fervent défenseur des énergies renouvelables, notamment de la pompe à chaleur (PAC), mais ça ne s’applique pas partout, ce sont des installations qui doivent tenir compte de conditions d’utilisation précises pour avoir un bon rendement, mais surtout une bonne durée de vie. »

« Pouvez-vous nous faire le portrait-robot de la maison idéale pour l’installation d’une PAC ? »

Geoffroy : « Si je devais construire aujourd’hui ma maison, elle serait de plain-pied, de petite surface, avec une production de chauffage par pompe à chaleur géothermique (PAC terre/eau) sur sol chauffant. Ce type de pompes à chaleur, notamment chez Hitachi, sont très fiables, peu gourmandes en énergie, elles demandent peu d’entretien parce que techniquement elles sont peu sollicitées, et ont une durée de vie plus importante. Pour la production d’eau chaude, je m’orienterais vers une installation de panneaux solaires photovoltaïques. C’est un tiercé gagnant sur le long terme, mais obligatoirement plus onéreux au départ. Si je devais conseiller un couple primo-accédant, je resterais sur le même type de maison (petite surface, de plain-pied), je préconiserais une pompe à chaleur aérothermique (PAC air/air), toujours sur un sol chauffant couplé d’un chauffe-eau thermodynamique. »

« Que conseillez-vous en rénovation ? »

Geoffroy : « À l’inverse du précédent cas de figure, si vous avez une maison importante avec de grands volumes à chauffer, peu ou mal isolée, je préconise une chaudière à bois, à granulés de préférence, pour des raisons pratiques, ou en bûches si j’aime aller au bois. »

« Le chauffage à bois en granulés n’est-il pas contraignant ? »

Geoffroy : « Bien au contraire, c’est une solution très pratique qui offre le même confort d’utilisation que le fioul.
D’un point de vue des matières premières, nous sommes sur un marché mature qui a trouvé une certaine stabilité de prix et c’est un combustible qui privilégie les circuits courts surtout dans notre région. Avec la technologie embarquée dans nos chaudières, c’est même une solution de plus en plus souple. Nous sommes loin du tout ou rien, avec la connectivité qui arrive sur le marché vous pouvez imaginer retarder l’allumage de votre chaudière parce que vous prolongez vos vacances ou encore recevoir une notification sur votre smartphone quand le cendrier est plein. Toute une série d’applications qui, à terme, se transformeront en économie. Ce type d’installation présente néanmoins quelques obligations : l’espace tout d’abord, un silo de granulés représente tout de suite quelques mètres carrés, il faut donc avoir la place, ensuite une chaudière à granulés nécessite un entretien un peu plus long qu’une chaudière au fioul. »

« Vous assurez vous-même l’entretien de votre parc de machines ? »

Geoffroy : « Dans la mesure du possible, nous essayons de suivre en entretien et en dépannage tous les appareils que nous installons. Nous sommes d’ailleurs en réorganisation au sein de l’entreprise à ce sujet. Du temps de mon père, les clients l’appelaient spontanément, aujourd’hui avec un parc de chaudières beaucoup plus important, cela nécessite un planning des entretiens et une rotation d’astreintes de l’équipe. »

« Pouvez-vous nous lister vos qualifications ? »

Geoffroy : « Nous sommes RGE Qualibat pour la rénovation énergétique (chaudière à haute performance énergétique). Nous sommes Qualibois aussi bien en air (poêle à bois) qu’en eau (chaudière à bois). Sans oublier le Qualipac (pompes à chaleur)… surtout l’attestation de capacité pour l’entreprise et l’attestation d’aptitude par intervenant à manipuler les fluides frigorigènes. Nous avons perdu cette année notre certification Qualisol (Qualit’EnR) simplement parce que nous n’avons pas réalisé au moins deux installations solaires durant les dix-huit derniers mois (conditions d’adhésion à la certification Qualisol). »

« Pouvez-vous nous expliquer la différence entre une PAC et une climatisation, « clim » ? »

Geoffroy : « Dans leurs principes de fonctionnement, il n’y a pas de différence. Dans un système de “clim”, il y a toujours une unité extérieure (qui produit l’air froid et chaud) et une unité intérieure (qui diffuse l’air). Aujourd’hui il n’y a plus une clim qui fait seulement du froid, elles sont toutes réversibles (froid/chaud), leurs performances à produire de la chaleur vont dépendre du dimensionnement de l’appareil. À l’inverse, une pompe à chaleur est tout à fait capable de refroidir. Dans l’imaginaire collectif, une pompe à chaleur chauffe de l’eau comme une chaudière, mais elle est tout à fait capable de chauffer ou de refroidir de l’air. Nous avons installé dernièrement pour un client une pompe à chaleur qui alimente un réseau gainé (à l’image de celui d’une VMC) caché en faux plafond. Chaque pièce de la maison est chauffée ou refroidie à la température souhaitée grâce au jeu de volets qui laissent, ou pas, passer l’air sous le contrôle du thermostat. C’est une solution très pratique quand on dispose de combles non aménagés. Pour résumer : une climatisation traite le climat de votre intérieur. C’est une excellente solution pour venir en appoint d’un chauffage classique l’hiver et refroidir l’été. »

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter