ENDUITS BANDES SERVICES, DAVID NEUVILLE : LE PLACO® EST UN ART.

Métier

Cloisons sèches (Placo®)

Isolation/Etanchéité à l’air

Enduits/Bandes

Pose de menuiseries intérieures

ENDUITS BANDES SERVICES

16 Rte de Marchaux – 25000 Besançon

Tél. : 06 16 27 06 25
[email protected]

Catégories

Il n’y paraît peut-être pas, mais la pose des plaques de plâtre, de ses jointements et ses enduits de finition sont des étapes délicates qui méritent la plus grande maîtrise. En effet, c’est bien le support de vos murs et plafond qui vous rendra le rendu impeccable de vos peintures ou papiers peints. S’il y a une entreprise qui connaît parfaitement le sujet c’est bien Enduits Bandes Services avec ses trois collaborateurs, ses vingt-sept ans d’expérience, et son dirigeant, David Neuville.

Présentation par David Neuville.

« David, quel est votre parcours jusqu’à Enduits Bandes Services ? »

David : « J’ai commencé à travailler avec mon père, qui était à son compte à Besançon. Il a démarré son activité principale par la décoration de magasins, à l’époque de la Sedis, puis il s’est reconverti dans tous les travaux de Placo®. Je ne faisais que les bandes pour lui, ce qui représentait quand même pas loin de cinquante mille mètres carrés par an. En 1990, après cette expérience, j’ai décidé de travailler à mon compte. Progressivement, je me suis fait une clientèle en sous-traitance auprès des menuisiers et des peintres qui posaient du Placo®, mais qui ne faisaient ni les bandes ni les enduits. Par recommandation, je me suis fait connaître auprès des clients particuliers, essentiellement pour des travaux de rénovation. »

« Quels sont vos clients aujourd’hui ? »

David : « Actuellement, je travaille à 80% pour des constructeurs de maisons individuelles et 20% pour les clients particuliers en direct. C’est un concours de circonstances qui m’a amené à travailler pour des constructeurs de maisons individuelles. Un jour, un directeur technique du groupe Moyse, m’a appelé la veille des vacances d’été pour un chantier à faire tout de suite. J’ai répondu présent et mon niveau de qualité de travail correspondait à leur niveau d’exigence. Au bout du compte, le client final est toujours un particulier, nous exécutons notre travail de la même façon, avec soin et rigueur. »

« Expliquez-nous pourquoi être plaquiste s’avère être un vrai métier. »

David : « Dans l’esprit des gens, le Placo® est un lot à la portée de tous. Il faut reconnaître que ce n’est pas compliqué en soi, mais comme dans tous les métiers, rien ne vaut l’expérience du coup de main. C’est également une activité physique qui nécessite du matériel si l’on veut durer. Sans oublier le respect des réglementations et des normes en vigueur qui nous impose une mise en œuvre dans les règles de l’art. Oui, en cela c’est un véritable métier. »

« Est-ce que vous utilisez des produits particuliers? »

David : « Que ce soit pour les plaques de plâtre (BA 13), la laine de verre, les bandes papiers ou renforcées, les enduits-colles ou enduits de finition, nous sommes restés sur des valeurs sûres et traditionnelles avec les gammes de nos fournisseurs Gedimat ou Vieille Matériaux. Nous préférons des enduits en sac plutôt que prêts à l’emploi, d’une part pour des raisons économiques et surtout parce que nous ne dosons pas tous de la même manière, personnellement je préfère une pâte homogène alors que mon collègue prépare ses enduits plus liquides. C’est une question d’habitude et de coup de main. Dans tous les cas, on évite les produits de la grande distribution que vous allez trouver au rayon bricolage. »

« Comment répondez-vous à la RT 2012 ? »

David : « Conformément à la réglementation thermique RT 2012, applicable à tous les permis de construire déposés depuis le 1er janvier 2013, une bonne étanchéité à l’air du bâtiment est exigée. Elle est soumise à un contrôle à réception de chantier. Différentes techniques existent, que ce soit des enduits étanches sur les murs en blocs maçonnés (parpaings, briques ou béton cellulaire) ou la pose d’une membrane sur l’isolation avant la pose du Placo®. Pour notre part, nous avons pris le parti d’assurer l’étanchéité à l’air avec la pose de la laine de verre. Chaque panneau est scotché avec le suivant de façon méthodique et rigoureuse. Pour obtenir la meilleure étanchéité à l’air dans chaque maison, il faut également veiller à la bonne mise en place des gaines, notamment avec une traversée de l’enveloppe étanche en un nombre de points réduit. Une fois que les murs et les plafonds sont plaqués, on vient faire un joint acrylique. L’électricien doit, bien sûr, utiliser des appareillages étanches, et si le plombier perce une cloison il doit évidemment reboucher derrière lui. Nos résultats au test d’étanchéité avec cette méthode sont excellents avec un coefficient régulièrement à 0,13 m3/(h.m2) pour un seuil réglementaire à 0,60 m3/(h.m2). »

« Peut-on parler d’innovations dans votre métier ? »

David : « Les évolutions dans notre métier concernent essentiellement les normes avec l’augmentation des épaisseurs des isolants thermiques, ce qui a, bien sûr, des conséquences sur les volumes de matériaux à mettre en œuvre. Les outils évoluent également pour nous apporter toujours plus de rentabilité, de sécurité et de confort pour les hommes. Je pense aux aspirations des poussières pendant la phase de ponçage, par exemple. Toujours dans un souci d’e cacité, certains fabricants innovent dans la conception de matériel et proposent des solutions qui facilitent l’installation. La pieuvre électrique en est la parfaite illustration, il s’agit d’un kit électrique qui est prêt à poser et qui est composé de tous les équipements nécessaires à la création de votre installation d’électricité. La pieuvre électrique est créée sur mesure par rapport à la configuration de votre logement. Le déploiement de la pieuvre électrique permet de relier facilement le tableau électrique et tous vos appareillages. Pour nous, c’est un gain de temps important dans les étapes de pose de Placo®, nous ne sommes plus obligés d’attendre que nos collègues électriciens aient fini de passer leurs gaines. C’est une solution qui s’installe aussi bien pour une maison en construction qu’en rénovation. »

« David, vous semblez être passionné par votre métier. »

David : « J’ai toujours aimé travailler, depuis très jeune. J’ai vite compris que si l’on voulait quelque chose dans la vie c’est par le travail que l’on y arrivait. Bien sûr, c’est un métier physique, mais la satisfaction du travail bien fait me pousse tous les matins. C’est une valeur importante pour moi et j’essaie, dans la mesure du possible, de la partager avec les gens qui m’entourent. »

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter