Maçonnerie Gigouley, Christian et Régis dits « Les Gigous »

Produit

Maçonnerie générale

Rénovation du patrimoine

SARL GIGOULEY RC

7 rue de la Ville-Haute

25111 Montgesoye

Tél. : 03 81 62 24 10

[email protected]

Catégories

Voici une entreprise de maçonnerie dont l’excellente réputation n’est plus à démontrer. Tout le monde les connaît dans la vallée (d’Ornans) pour leur travail précis et méticuleux, mais aussi pour leurs talents extraprofessionnels depuis plus de trente ans au sein du groupe de musique Pacific.

Présentation des frères Gigouley (dits « les Gigous »), Christian et Régis.

Pouvez-vous nous raconter l’histoire de l’entreprise Gigouley ?

Régis : « Nous représentons la quatrième génération de l’entreprise Gigouley. À l’origine, notre arrière-grand-père avait commencé dans le métier comme tailleur de pierre. Ensuite, notre grand-père crée l’entreprise de maçonnerie à Ornans, rejoint par notre père et notre oncle dans les années 1960. De “Gigouley père et fils”, l’entreprise change de nom pour “Gigouley frères”. La structure se développe, assoit sa réputation et compte huit collaborateurs dans les meilleures années. En 1980, notre oncle quitte l’entreprise et nous décidons d’embrasser le métier. Pendant le temps de nos formations respectives, nous sommes embauchés par notre père. C’est en 1991 que nous reprenons l’entreprise qui s’appelle dorénavant “SARL Gigouley RC”, notre père devenant notre salarié jusqu’à sa retraite. »

Quel cursus avez-vous suivi ?

Christian : « Lorsque nous avions dix ans, notre père nous emmenait sur les chantiers. Dans une suite logique, je suis allé à l’école du bâtiment à Besançon, au lycée des Graviers-Blancs. J’y ai passé un C.A.P. de maçonnerie et un C.A.P. de tailleur de pierre. »

Régis : « Pour ma part, j’ai choisi de faire un bac F4 (génie civil) suivi d’un D.U.T. génie civil. À cette époque, je ne savais pas encore si je voulais poursuivre le métier derrière notre père. C’est à mon retour du service national que Christian et moi avons décidé de reprendre l’entreprise familiale»

Vous avez toujours eu des salariés ?

Christian : « Notre profession exige beaucoup de manutention et même si nous nous sommes équipés avec le matériel adéquat, nous avons toujours eu du personnel. Aujourd’hui, nous sommes trois, éventuellement quatre en fonction de notre période d’activité. »

Comment sont réparties les tâches de chacun ?

Christian  : « La plupart du temps, je conduis nos engins de chantier ou nos camions. Sur les chantiers, mon travail consiste d’une part à manipuler les charges lourdes ou en hauteur et d’autre part à acheminer les matériaux de nos fournisseurs. Un autre aspect de mon métier, peut-être insoupçonné, c’est la mécanique. Notre parc d’engins nécessite souvent quelques réparations, et surtout un entretien rigoureux. »

Régis : « En plus d’être sur les chantiers, j’ai la charge de la partie administrative de l’entreprise. Je rencontre les clients à la source de leurs projets, je fais la prise de cotes, l’étude et le chiffrage. Je gère notre planning spécialement tendu et je commande les matériaux nécessaires chez nos fournisseurs. Dans le cadre des aménagements extérieurs, je réalise un croquis 3D informatique pour illustrer nos devis. »

Quels sont vos domaines d’activité ?

Christian : « Dans 60 % des cas, nous sommes sur des travaux de rénovation de bâtiment ou d’édifice ancien construit en pierre ou de restauration du patrimoine. Nous intervenons sur de vieilles fermes, ou des monuments anciens tels que des fontaines de village, par exemple. C’est une particularité chez nous qui nous amène régulièrement à récupérer et à stocker de vieilles pierres. La plupart du temps nous retaillons nous-mêmes nos pierres. Cependant, suivant l’ampleur de la tâche, il nous arrive de faire appel à un tailleur de pierres extérieur, tel qu’Emmanuel Vitte de Frasne. Nous sommes également équipés pour faire de la découpe de murs (ou de dalles), qu’ils soient en pierre ou en béton, pour créer des ouvertures (porte, fenêtre, trémie d’escalier…). Nous utilisons une tronçonneuse spécifique équipée de chaîne ou de disque diamant capable de découper les matériaux les plus résistants. Le sciage se fait à l’eau pour réduire la production de poussière. En rénovation, la technique pour réaliser une ouverture en façade consiste à découper par l’extérieur, afin d’être le moins envahissant et salissant possible. » 

Régis : « Dans notre éventail d’activités, nous utilisons également le béton comme matière première : en aménagement extérieur sous forme de blocs préfabriqués ou de parpaings pour la construction de mur, ou alors en toupie pour couler une dalle. Nous réalisons des extérieurs en béton désactivé, nous intervenons également dans la pose de dalles sur graviers ou de carrelage d’extérieur (grès cérame) sur plots, pour des terrasses par exemple. En aménagement extérieur, nous proposons la pose de la clôture en panneaux rigides sur une maçonnerie au choix, en béton déco, béton préfabriqué ou béton lisse»

Quels sont les types de travaux que vous réalisez pour vos clients ?

Régis : « Nos champs d’application sont relativement vastes. Cela va de la création d’un accès pour personne à mobilité réduite (PMR) pour le compte d’une commune en passant par l’ouverture d’une issue de secours dans une église. En rénovation chez les particuliers, nous allons effectuer des travaux de restauration de mur avec le jointage des façades, l’aménagement d’une terrasse ou encore la réalisation d’une dalle avec son acrotère sur le toit d’un garage. Il nous arrive de travailler sous la direction d’un architecte comme Jonathan Sanchez à Ornans, ou encore Jochen Klein à Besançon. Notre planning s’organise généralement autour d’une dizaine de gros ouvrages dans l’année, comme la centrale hydroélectrique du val de Consolation. Nous restons relativement réactifs et la complémentarité de nos compétences nous permet d’adapter nos travaux en fonction des difficultés rencontrées sur le chantier, en relation directe avec le client. »

Avez-vous des assurances spécifiques ?

Christian : « Comme tout professionnel du bâtiment utilisant des matériaux de construction pour la réalisation d’un ouvrage, nous sommes soumis à des obligations de premier rang comme celle de garantir la solidité et la pérennité de l’ouvrage, essentiellement couverte par notre assurance RC décennale. » 

Comment définiriez-vous votre travail ?

Régis : « Quand vous exercez un métier de construction, vous avez le plaisir de voir l’ouvrage prendre forme sous vos yeux. Notre grande satisfaction c’est d’apporter de la finesse et de la précision dans la réalisation de gros œuvre. Les témoignages de reconnaissance de nos clients sont notre meilleure récompense, même si nous ne faisons que notre travail. »

Sarl GIGOULEY RC en bref :

  • Rayon d’action : 30 km
  • Devis réalisés en 15 jours
  • Assurance décennale et assurance responsabilité civile.

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter