MORTEX, SYLVAIN BRESSAND : ENDUIT MICRO-MORTIER, REVÊTEMENTS TYPE « BÉTON CIRÉ »

Produit

Micro-mortier imperméable pour revêtement technique et décoratif (type “béton-ciré“)

SYLVAIN BRESSAND (EURL)

Z.AC. VALENTIN
Route de Chatillon
25048 Besançon Cedex
Tél. : 06 03 82 48 16

[email protected]

Catégories

Avec Mortex, ma déco c’est du béton !

Décidément tendance, le béton ciré donne une vraie touche déco aux sols et aux murs de la maison. Cependant, il suscite quelques inquiétudes sur son installation et sa tenue dans le temps. Sylvain Bressand nous présente MORTEX, un enduit micro-mortier qui offre toutes les propriétés décoratives du béton ciré sans ses inconvénients.

Présentation par Sylvain Bressand.

« Sylvain, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est l’enduit MORTEX ? »

Sylvain : « Avant toute chose, il faut définir le terme “béton-ciré”. C’est au début des années 1990 que le béton ciré est né, les premiers sols étaient coulés en béton, poncés et recouverts d’une pâte à lustrer. Il a fallu attendre plusieurs années pour que le produit suscite l’intérêt des architectes, des particuliers, mais aussi des fabricants, plutôt frileux pour le commercialiser à grande échelle. Si le béton est banal à l’état brut, il devient complexe dès qu’on veut lui donner un aspect esthétique. Car c’est un matériau vivant, instable, qui travaille et laisse paraître les traces du temps. Il est de surcroît difficile à poser et nécessite un savoir-faire professionnel. Certains fabricants ont donc mis au point des dalles de béton ciré de différentes tailles pour une pose identique au carrelage pour contourner certains problèmes (apparition de fissures, différence d’aspect esthétique…). Pour parler de l’enduit MORTEX, il faut remonter à son origine. Au début des années soixante-dix, Jean-Bernard Thiry (ingénieur béton) et sa femme Véronique Wahlen entament leur carrière en revendant des produits d’étanchéité pour le bâtiment en créant la société BEAL en Belgique. Dès 1980, BEAL passe à la fabrication de produit hydrofuge ou de cuvelage, dont le premier MORTEX. Ce sont des produits très techniques, mais la plupart du temps recouverts, dans le cas de piscines, d’un liner ou d’un  carrelage. Quinze ans plus tard avec l’avènement des bétons cirés, Jean-Bernard Thiry se demande pourquoi ne pas proposer l’étanchéité des piscines jusqu’à leur aspect décoratif. Il entame alors des recherches sur le MORTEX pour affner son grain qui passe au-dessous du millimètre (0,8 mm) et lui inclut des pigments de couleur tels que des oxydes de fer, des pigments de  terre, des rouges, des cyans, des noirs, etc. MORTEX tel que nous le proposons aujourd’hui est né, un enduit micro-mortier, parfaitement étanche à la finition décorative d’aspect béton ciré. »

« Comment s’applique l’enduit MORTEX ?  »

Sylvain : « MORTEX est un enduit de mortier millimétrique, donc très fin, composé d’une résine et d’un mortier en proportion de 1 pour 5. Le gâchage ainsi produit s’applique à la brosse pour les deux premières passes successives et croisées pour l’étanchéité, capable de supporter des pressions positives. Ensuite les deux passes “color” de finition (étanche également) sont  appliquées au plâtroir, pour donner l’aspect décoratif. MORTEX s’applique sur tout type de support, Placo®, béton banché, agglos, chape ciment et chape anhydrite dans le respect des “DTU“ et des délais de séchage ou encore sur d’anciens carrelages. Si des fissures sont constatées sur le support un calicot tramé est posé avant l’application pour prévenir de toute fissure. Le micro-mortier MORTEX se durcit pour former une masse imperméable pauvre en tensions réduisant pratiquement à zéro la formation de fissures. C’est malgré tout un produit technique qui demande à être appliqué par un professionnel. »

« Quels sont les domaines d’application de MORTEX ? »

Sylvain : « Les qualités d’étanchéité et de fines épaisseurs de MORTEX nous permettent une application en intérieur comme en extérieur pour les revêtements de sols et les murs, c’est une alternative au carrelage sans la contrainte des joints. Son aspect décoratif nous permet de l’appliquer dans toutes les pièces de la maison, du salon à la salle de bains. Sa malléabilité lors de son application nous autorise l’habillage des plans de travail ou de certains mobiliers. En extérieur, il est idéal pour les terrasses ou autres plages de piscines. MORTEX est parfait pour les projets de rénovation et il est très prisé dans les constructions neuves à l’architecture contemporaine. »

« Comment l’enduit MORTEX supporte-t-il le passage du temps ? »

Sylvain : « Plus l’enduit MORTEX vieillit, plus il durcit. À l’épreuve du poinçonnement, après quinze jours d’application on va marquer, quatre ans après il est impossible de laisser la moindre trace. Sa fine épaisseur (1 à 1,5 mm par couche soit 2 à 3 mm au total) lui confère des qualités de flexibilité et de résistance. »

« Quelles sont les finitions possibles ? »

Sylvain : « Nous travaillons avec une palette de 16 teintes déclinées en 4 tons chacune. Ce qui nous fait un nuancier de 64 couleurs, en réalité nous pouvons créer les couleurs à l’infini. Chaque couleur fait l’objet d’une “recette” pour assurer l’uniformité des surfaces recouvertes. La coloration se fait par ajout de pigment dans le mortier. Dans 95 % des cas, les clients choisissent des teintes dans les tons gris, 4 % dans les tons marron-chocolat, et 1 % des cas sont des couleurs spécifiques aux clients. En
règle générale, on essaie de conseiller les personnes vers des teintes intemporelles pour éviter l’effet de lassitude. » 

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter