MOYSE 3D, ALEXANDRE BARBIER : RÉNOVATION, AGRANDISSEMENT

Métier

Rénovation et isolation de façades
Vérandas et fenêtres
Agrandissement et aménagement intérieur

MOYSE 3D

12 ch. de l’Ermitage 25000 BESANCON
Tél. : 03 81 47 41 10
[email protected]
www.moyse3d.fr

Catégories

AGRANDIR SA MAISON.

Rénover, isoler et agrandir sa maison sont les trois secteurs d’activité de Moyse 3D. Alexandre Barbier, technicien du bâtiment et commercial du pôle agrandissement et aménagement de l’intérieur nous trace les quatre étapes qui vont mener votre projet à bien.

Présentation par Alexandre Barbier.

« Alexandre, pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ? »

Alexandre : « J’ai une formation d’agent de maintenance sur machine mécanique automatisée, ce qui n’a pas de lien direct avec ce que je fais aujourd’hui chez Moyse 3D, si ce n’est mon bagage technique et essentiellement en dessin industriel. Après avoir évolué dans différentes entreprises en menuiserie, mon goût pour le bâtiment m’a conduit chez Moyse 3D, entreprise que j’ai intégrée en 2013, au poste de technico-commercial dans le secteur agrandissement et aménagement intérieur. »

« Alexandre, pouvez-vous nous expliquer ce que propose Moyse 3D ? »

Alexandre : « Moyse 3D, c’est trois départements d’activités complémentaires qui tournent autour de la rénovation et l’amélioration de l’habitat. Tout d’abord, nous proposons la rénovation et l’isolation de façade représentée par M. Laurent Pretet. Ensuite, nous avons le secteur menuiserie (fenêtres et vérandas) animé par M. Thibault Eymin. Pour finir, mon secteur d’activité, qui propose l’agrandissement de votre maison jusqu’à l’aménagement de son intérieur. Pour compléter notre offre, très récemment Moyse 3D a acheté la société Bremas pour proposer une solution clefs en main de garage monobloc, représentée par M. Patrice Sage. »

« Expliquez-nous plus précisément votre secteur d’activité chez Moyse 3D. »

Alexandre : « Mon secteur d’activité est l’agrandissement. L’agrandissement de maison est un sujet relativement vaste. Ça passe par la transformation d’un garage en suite parentale, l’aménagement des combles, un salon à repenser complètement, ajouter une salle de bains, redistribuer les espaces de vie suite au départ des enfants, abattre des cloisons pour agrandir une chambre en suite parentale…Tout ce qui peut améliorer le confort de vie. Le plus souvent cela répond à une situation nouvelle, des besoins qui évoluent, un second investissement, envie de place supplémentaire, ou tout simplement valoriser sa maison. Nous intervenons sur tous les types de maisons, dans de l’ancien pour redonner une touche plus contemporaine, dans des maisons plus récentes pour offrir une terrasse ou encore une surélévation pour ajouter un étage. Évidemment, nous intervenons toujours dans le cadre légal du plan local d’urbanisme (PLU) qui va nous guider sur ce que nous pouvons réaliser, mais surtout sur ce qui n’est pas autorisé. »

« Quelles sont les différentes étapes pour mener un projet d’agrandissement avec Moyse 3D ? »

Acte 1 – Prise de contact

Alexandre : « L’entrée des clients chez Moyse 3D se fait par le biais de différentes actions de publicités (presse, affichage, salon, Internet…). Nous n’avons pas de politique commerciale “agressive” comme le porte-à-porte. Grâce à une certaine notoriété, les personnes appellent spontanément notre entreprise ou vont sur notre site www.moyse3d.fr. En moyenne, nous nous engageons à rappeler ces prospects sous quarante-huit heures. Ce premier contact téléphonique est important pour moi, c’est là que je vais détailler le plus possible le projet des clients. Parfois, je découvre des particuliers qui n’ont aucune idée de ce que va engendrer leur projet tant en termes de délais que de budget. Cette prise de contact est importante aussi pour éviter les déceptions. Nous convenons ensuite d’un rendez-vous sur place sans aucuns frais ni engagement. L’écoute étant essentielle dans mon métier, nous plaçons notre client au centre de nos priorités. »

Acte 2 – Premier rendez-vous

Alexandre : « Je me déplace une première fois sur site en ayant pris soin de me prémunir du PLU. Je refais un point plus détaillé sur place avec le client et nous faisons le tour de la maison. J’identifie les premiers points techniques. Ensuite, nous déterminons le type de prestation avec le client, nous pouvons livrer en hors d’eau ou hors d’air (gros œuvre, fenêtres et toiture) ou du clefs en main (isolation, placo, peinture, plomberie, électricité, carrelage…). À l’occasion de ce premier rendez-vous, et suivant le cahier des charges du client, je vais faire un premier croquis en trois dimensions à la main sur l’architecture existante devant le client. J’annonce une première estimation du coût pour donner au client un ordre d’idée et j’évalue leur capacité budgétaire prévisionnelle. Le but étant de concilier confort et plaisir. »

Acte 3 – Bureau d’études

Alexandre : « Avec tous ces éléments, je donne un deuxième rendez-vous à mes clients trois semaines plus tard, le temps nécessaire à notre bureau d’études d’établir un plan informatique en trois dimensions et de détailler une notice descriptive simplifiée des travaux. La notice est l’équivalent d’un devis calculé au plus près du budget du client. Quand le cahier des charges impose un coût supérieur au budget prévisionnel des clients, le dépassement est proposé en option. Nous restons flexibles, c’est le client qui choisira entre suivre son budget ou suivre son cahier des charges. Plusieurs rendez-vous sont alors nécessaires pour faire évoluer le projet et trouver la solution. »

Acte 4 – Le contrat

Alexandre : « Quand nos clients ont choisi le type de prestation et validé notre projet, nous allons établir un contrat, calqué sur le contrat de constructeur de maisons individuelles, il implique quatre conditions fondamentales pour le client. Le prix : il est ferme et définitif, ce qui signifie que, hors modifications du client en cours de chantier, il n’aura aucune mauvaise surprise à l’arrivée (pas de plus-value). Le délai : le contrat indique une garantie de délais que nous sommes tenus de respecter sous peine de pénalité de retard. Les échéances de règlement : le client a, dans le contrat, une grille d’échéances pour le règlement relativement souple (entre dix et quinze fois) suivant l’évolution des travaux (après le retour du permis de construire, après le gros œuvre…). La maîtrise d’œuvre : cela implique que nos clients vont avoir un seul interlocuteur, technicien du bâtiment, pendant toute la durée des travaux. Notre contrat n’est pas un simple devis signé en bas d’une page, il est un gage de sérénité pour nos clients. Ces quatre conditions impliquent une obligation de résultat !

Il est important de souligner que toute personne qui fait construire ou réaliser des travaux par une entreprise du bâtiment doit souscrire une assurance construction dommages-ouvrage. Nous en proposons une, à des tarifs négociés, contractée auprès de notre partenaire PRO-BTP. »

« Qui sont les artisans qui vont intervenir sur vos chantiers ? »

Alexandre : « Les entreprises qui interviennent sur nos réalisations sont indépendantes et très souvent les mêmes. Elles sont référencées par notre maître d’œuvre (Jean-Michel Dechaux) qui, grâce à son cursus technique impressionnant, a fédéré un réseau de professionnels fiables et de qualité. C’est le maître d’œuvre qui va faire le lien entre les entreprises sur le chantier et notre bureau d’études pendant toute la durée des travaux. »

« Quels sont les profils qui composent votre bureau d’études ? »

Alexandre : « Trois personnes constituent le bureau d’études. Franck Vérin en est le responsable. La partie dessin d’architecture en 3D est assurée par Aline Didier-Laurent et Antoine Yolan. Ils ont tous les deux un cursus technique du bâtiment. Antoine est diplômé d’une école d’architecture, ce qui donne une sensibilité différente dans son approche des projets. Leur contrainte majeure (et j’y tiens) étant d’optimiser les coûts tout en respectant le cahier des charges du client. »

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter