SOCIÉTÉ MÉLI : Revêtements de sols et murs, sols souples

SOCIÉTÉ MELI

Rue du Pré Brenot
25870 CHÂTILLON-LE-DUC

03 81 80 73 52
06 74 90 51 77

co[email protected]

societe-meli.com

MÉTIER

– Travaux de revêtement des sols et des murs

Sols souples

Lames, dalles, rouleaux

Peinture

SOCIÉTÉ MELI

Rue du Pré Brenot
25870 CHÂTILLON-LE-DUC

03 81 80 73 52
06 74 90 51 77

[email protected]

societe-meli.com

MÉTIER

– Travaux de revêtement des sols et des murs

Sols souples

Lames, dalles, rouleaux

Peinture

NOTRE INTERVIEW

Meli : spécialiste du revêtement de sol souple

Longtemps appliqués dans les logements collectifs, les revêtements de sols souples se réinventent, se démocratisent et deviennent de vraies solutions pratiques et esthétiques. Présentation par Cyrille Sossong (Société Meli), qui place la polyvalence de son métier au cœur de ses priorités.

Présentation par Cyrille Sossong.

Cyrille, pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

Cyrille : « J’ai commencé par un bac G2, comptabilité-gestion, ensuite j’ai intégré l’école militaire de sous-officier de l’armée de terre à Saint-Maixant-l’École pour une période de formation de quinze mois à l’issue desquels j’ai été affecté en région parisienne dans l’arme du train (logistique du transport). Je suis resté engagé dix ans, le temps pour moi d’occuper différents postes autour de la formation des recrues notamment dans l’auto-école. À la fin de mon contrat, mon épouse (Carole Meli) et moi avons décidé de construire un nouveau projet de vie autour de notre famille. Nous sommes revenus à Besançon et j’ai exercé mon métier de moniteur auto-école dans le civil pendant environ un an. Ensuite j’ai été embauché dans l’entreprise familiale de mon épouse pour renforcer le pilotage et l’organisation.En 2011, au moment du départ en retraite de mon beau père, j’ai repris la direction de la société.»

Pouvez-vous nous décrire votre activité ?

Cyrille : « Quand j’ai repris l’entreprise, elle était plutôt connue sur le marché du revêtement de sol souple dans le logement, en rénovation, en neuf et en entretien. La part de l’activité était de 70 % pour le logement et 30 % pour les secteur professionnels (commerces, industries, médical) et particuliers. Aujourd’hui, nous sommes à cinquante-cinquante, car j’essaye de nous diversifier un maximum. Je développe notre polyvalence pour ne pas être cantonné à un seul et même segment de marché. »

…plus de 70% de nos chantiers sont en pose de sols LVT…

Quels sont les types de revêtements de sols qui définissent le cœur de votre métier ?

Cyrille : « À l’heure actuelle plus de 70% de nos chantiers sont en pose de sols LVT (Lames Techniques de Vinyle). Ce sont des sols PVC ou vinyle modulaires en lames ou en dalles. Les sols LVT modulaires sont des sols PVC de nouvelle génération qui bénéficient d’un rendu de surface hyper réaliste et qui reprend l’aspect de toutes sortes de revêtements de sols (carrelage, carreaux de ciment, parquet, pierre naturelle, béton ciré, béton brossé ou bouchardé, tôle, etc…). Les avancées technologique des industriels poussent le souci du détail en faisant concorder les surfaces grainées aux motifs imprimés. C’est un revêtement de sol décoratif qui permet le mariage entre différentes atmosphères, idéal pour délimiter des zones dans un magasin par exemple. La créativité n’as plus de limite si on ajoute à ça les orientations de pose, un calepinage différent ou encore une frise en périphérie.»

Quels sont les domaines d’application des sols LVT ?

Cyrille : « À l’exception des établissements médicaux pour des raisons d’hygiènes (Hôpital, EPHAD, Cabinet,…), les revêtements de sols LVT sont devenus la référence dans les espaces de travail professionnels (bureaux, magasins,…). Plusieurs raisons à cela : leur modularité qui facilite l’entretien et les réparations, le prix compétitif par rapport à un revêtement classique comme le carrelage ou le parquet, et la mise en œuvre plus rapide.»

Votre positionnement nécessite donc une certaine polyvalence dans les techniques de pose ?

Cyrille : « En effet j’aime cette diversité, du client particulier aux grandes organisations, des sols aux murs, en passant par les habillages d’escaliers. Nous travaillons avec la plupart des fabricants qui proposent les produits  répondant aux demandes spécifiques des clients : revêtements en dalles pour l’industrie, dalles moquette, PVC en lés, PVC en LVT, PVC en dalles, parquets flottants, Bolon, caoutchouc… Chaque projet suppose une solution de produit en rapport aux contraintes d’utilisation quotidiennes, mariant technique et esthétique. »

Quelle est le secret d’une bonne pose ?

Cyrille : « Le résultat final d’une pose dépend de la préparation de son support. Cette étape est cruciale et présente de nombreuses particularités. Après la dépose du sol on analyse l’aspect du support, fissures, manque de matière, porosité, etc. Et on choisit le ragréage adapté. La préparation doit être plane, sans défaut, sans flash, sans vague. Une préparation “miroir”. C’est un des aspects techniques aujourd’hui de notre métier. Là aussi, dans ce domaine, la profession a beaucoup évolué. »

Pouvez-vous nous parler de ces évolutions techniques ?

Cyrille : « L’offre des produits de préparation est immense, elle répond à toutes les solutions techniques. Les évolutions techniques des primaires nous permettent de faire des ragréages sur les supports les plus improbables. L’utilisation de résine bi-composant associé à des silices augmente le pouvoir d’accroche avant d’étendre le ragréage. On sait aussi bloquer l’humidité. En cas de remontée humide importante, on propose au client une barrière anti-remontée. »

Quel est votre secteur géographique d’intervention ?

Cyrille : « J’essaye de garder un positionnement local. Cela nous permet de garder une certaine réactivité et souplesse dans les interventions chez nos clients.
Je rayonne un peu, par connaissance, dans le Jura, le Haut Doubs, Montbéliard, et une petite partie de la Haute-Saône. Mais je ne prospecte pas sur ces zones-là. »

Quelle est votre actualité ?

Cyrille : « Il y a deux ans nous avons déménagé, du chemin de la Providence à Besançon à la rue du Pré-Brenot dans la zone artisanale de Châtillon-le-Duc. Nous avons rénové ce bâtiment qui accueille nos bureaux, notre atelier et maintenant une salle de tendances. Ces cinq dernières années, nous avons conforté notre positionnement sur notre secteur d’activité. Notre volume de travail a progressé et nous avons embauché de nouveaux collaborateurs. Nous étions sept en 2015, nous sommes neuf aujourd’hui. Notre choix d’un travail soigné, tourné vers la qualité nous a ouvert des portes. Actuellement, notre vitesse de croisière est aux alentours de quarante mille mètres carrés de revêtements de sols souples posés par an. Je suis satisfait de l’équipe homogène que nous avons réussi à réunir. Ce sont des jeunes sérieux, qui partagent mon goût et mon exigence pour le travail bien fait. »

SOCIÉTÉ MELI en bref :

  • Rayon d’action Franche-Comté

  • Devis réalisés en huit jours

  • Assurance décennale et responsabilité civile

Vous avez aimé cette interview ? Alors demandez et recevez gratuitement chez vous ou au bureau votre prochaine magazine !