SOLIHA, PASCAL VALLADONT : AIDE POUR L’AMÉLIORATION ET LA RENOVATION DE L’HABITAT

Métier

Association d’aide à la recherche de financement pour l’amélioration et la rénovation de son habitat.

SOLIHA

30 rue du Caporal Peugeot 25000 Besançon

1 Bis rue du Château 25200 Montbéliard

2 rue Jean Moulin Pontarlier

2 rue du Comte de la Suze 90000 Belfort
Tél. : 03 81 81 23 23
www.SOLIHA.fr

Catégories

Soliha solidaire pour l’habitat.

Que vous soyez propriétaire occupant ou bailleur, représentant de collectivités locales ou d’une copropriété, les travaux d’amélioration de votre habitat peuvent faire l’objet d’aides ou de subventions suivant certaines conditions. Soliha apporte toutes ses compétences pour vous aider dans vos démarches administratives et dans la bonne réalisation technique de votre projet.

Présentation par Pascal Valladont.

« Pascal Valladont, pouvez-vous nous décrire votre parcours professionnel jusqu’à la direction de Soliha ? »

Pascal : « Après des études de gestion et comptabilité, j’ai effectué mon service militaire en tant qu’officier. En rentrant de l’armée, j’ai trouvé un emploi de commercial chez Terre comtoise (Coopadou à l’époque). Je vendais tout ce qui tourne autour de l’alimentation animale dans les exploitations agricoles du secteur du Haut-Doubs. En 1990, j’ai été embauché par le directeur du Comité départemental pour l’habitat rural et l’environnement (CDHRE), pour être chargé des OPAH (opération programmée d’amélioration de l’habitat). En 1995, HDL (Habitat et Développement local) est né de la fusion du Centre d’amélioration de l’habitat (CAL) et du CDHRE. Cette restructuration m’a permis d’accéder à de nouvelles responsabilités, en particulier dans l’encadrement du service social. Au départ de notre directeur, en 2002, j’ai eu l’opportunité de postuler à la direction de HDL. Après dix-sept ans d’expérience, j’ai acquis une bonne connaissance des territoires sur lesquels nous exerçons notre activité et j’entretiens d’excellentes relations avec tous nos partenaires. La force de notre structure réside dans son réseau partenarial, il est déterminant de bien connaître les personnes pour qui nous travaillons, par exemple les services de l’État ou les institutions qui déploient les aides de financement. »

« Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est exactement Soliha ? »

Pascal : « Soliha est le nouveau nom d’HDL qui signifie “Solidaires pour l’habitat”. Nous sommes un opérateur privé au statut associatif avec un agrément d’État. Nous avons pour missions générales la recherche de subvention et l’assistance technique (maîtrise d’œuvre) pour la rénovation de l’habitat et l’amélioration des conditions de vie dans le logement. Soliha c’est avant tout une équipe de quarante-six personnes professionnelles, chacune dans ses secteurs de compétences. Vous allez y trouver pour le volet technique, un bureau d’études avec un architecte, des dessinateurs, des techniciens, des économistes et des conducteurs de travaux. Concernant le volet social, des conseillères en économie sociale et familiale, mais également des chargés d’études et des conseillères habitat pour accompagner propriétaires et collectivités. »

« Quelles sont les missions de Soliha ? »

Pascal : « Il y a vingt-cinq ans, notre mission principale était le montage de dossiers de demandes de financements et de subventions pour les travaux d’amélioration permettant une économie d’énergie du logement ou les travaux d’adaptation liés à la perte d’autonomie. Petit à petit nous avons naturellement développé des compétences techniques. En effet, il était mal venu de conseiller des personnes âgées, dans la transformation de salle de bains pour leur maintien à domicile, et de ne pas les accompagner dans la réalisation des travaux. Dans le meilleur des cas, certains s’en remettaient à leurs artisans suivant nos recommandations ; dans le pire, ils abandonnaient simplement leurs projets. Aujourd’hui, la maîtrise d’œuvre est une compétence dominante chez Soliha. C’est un pôle de notre activité très complexe, qui va de la gestion d’un chantier sur site occupé jusqu’aux collectivités locales qui montent un dossier pour financer leur nouveau périscolaire. Pour aller chercher des subventions, il faut souvent monter des dossiers administratifs étayés par des études de faisabilité, il est donc préférable de bien savoir comment vont se dérouler les travaux pour éviter les dérapages budgétaires. Il y a une autre raison pour laquelle nous avons acquis une grande expérience dans la maîtrise d’œuvre. Depuis quelques années les services de l’État, la DDT (direction départementale des territoires), se sont complètement retirés de la maîtrise d’œuvre des communes, et comme la nature a horreur du vide nous nous sommes positionnés sur ce marché. »

« Qui peut bénéficier des services de Soliha ? »

Pascal : « Si vous êtes propriétaire occupant nous pouvons étudier pour vous toutes les possibilités d’aides mobilisables pour réaliser votre projet suivant les règles d’attribution des subventions et des conditions de ressources.

Dans l’objectif d’améliorer le parc de logements locatifs privés, nous accompagnons également les propriétaires bailleurs sous certaines conditions et certains engagements de leur part. Rénover un logement locatif pour le rendre plus économe en énergie, lutter contre l’insalubrité ou encore redonner de l’autonomie à ses locataires pour le maintien à domicile est un investissement. En améliorant vos logements anciens, occupés ou vacants, vous pouvez aussi bénéficier d’avantages fiscaux.

Des subventions sont également mobilisables pour les collectivités locales (communes) qui souhaitent réaliser des travaux de réhabilitation ou de création de logements en vue de les louer. Tous ces dispositifs sont soumis à conditions. À la demande des communes, le pôle de maîtrise d’œuvre de Soliha réalise, comme nous venons de l’évoquer, une étude de faisabilité avant tout engagement de travaux pour une meilleure prise de décision. Depuis trois ans, un nouveau marché se développe. Les pouvoirs publics ont décidé d’engager des actions pour accompagner les copropriétés.

Soliha a pour mission, dans un premier temps, de diagnostiquer les problèmes (occupation, vétusté, impayés…) pour engager ensuite des actions en vue d’améliorer les conditions des copropriétés identifiées. Cela peut être un programme de travaux, trouver des aides de financement, ce qui rentre dans nos champs de compétences, ou encore sensibiliser les conseils syndicaux sur leurs droits et devoirs, accompagner les copropriétaires et locataires en difficulté dans le cadre de nos missions sociales. »

« Quels sont les coûts de vos services ? »

Pascal : « Toutes nos prestations, PO (propriétaires occupants), PB (propriétaires bailleurs), copropriétés ou communes sont facturées. Il est important de souligner que nous ne percevons aucune subvention publique de fonctionnement. Le tarif moyen des frais de dossiers sur les propriétaires (PO et PB) est de 850 euros par dossier (variable en fonction des types d’interventions). En ce qui concerne la maîtrise d’œuvre, c’est un pourcentage de l’enveloppe des travaux (au même titre qu’un cabinet d’architecte). Pour les prestations sur les copropriétés, en règle générale, nous répondons à des consultations (appel d’offres public) où nous chiffrons chaque mission demandée. »

« Comment sont perçues les aides financières mobilisées par Soliha ? »

Pascal : « Il existe deux moyens pour percevoir les aides auxquelles vous avez droit pour réaliser vos travaux. Le schéma classique : les propriétaires avancent le règlement des acomptes puis du solde de la facture aux entreprises qui ont réalisé leurs travaux. Quelques mois plus tard (trois ou quatre), ils perçoivent directement les subventions dont ils ont fait l’objet. Il est important de rappeler qu’aucuns travaux ne doivent avoir été commencés avant l’acceptation et l’autorisation des organismes financeurs.

Soliha propose une deuxième solution : le préfinancement. Pour éviter aux propriétaires à moyens réduits, qui réalisent des travaux plus par nécessité et que par confort, Soliha prend en charge l’avance de règlement aux entreprises au comptant (moyennant un escompte) et perçoit les subventions accordées directement à la place des usagers. Il ne leur restera plus qu’à verser la différence restant à leur charge directement à Soliha (coût total des travaux déduit du montant des subventions). »

« Quels sont les avantages pour les entreprises de travailler avec Soliha ? »

Pascal : « Les entreprises qui interviennent sur nos dossiers ont déjà la garantie d’être payées. Toutes les conditions de réalisation et les conditions administratives (délais de règlement, planning d’intervention…) sont énoncées avant le début des travaux, il n’y a aucune surprise. Soliha fait le suivi de chantier d’après ses plans précis, coordonne les entreprises et assure la réception des travaux. »

« Dans certains cas, Soliha ne se substitue-t-elle pas aux cabinets d’architecture ? »

Pascal : « C’est souvent dans le cadre d’un appel d’offres avec mise en concurrence. C’est une petite partie de notre activité globale. Par contre, notre mission de recherche de subventions permet à de très nombreux projets de se réaliser. D’ailleurs, il nous arrive de faire équipe avec des architectes libéraux quand le projet nécessite une demande particulière. »

Vous désirez recevoir nos derniers articles? Inscrivez-vous à notre Newsletter